Dévonien

Le Dévonien est le quatrième système du Paléozoïque : il s’étend de  – 419,2 ± 2,8 à 358,9 ± 0,4 Ma.

   dcp_0373Le Dévonien est présent dans les nappes du Versant sud, quelques lambeaux sur la bordure sud de la Zone axiale et les écailles de Cabrières. C’est dans la nappe du Mont-Peyroux qu’il est le plus représentatif, comme en témoignent les deux GSSP qui définissent les étages Frasnien et Famménien. Dans les écailles de Cabrières, la stratigraphie est légèrement différente. Le Dévonien a fournit de nombreux marbres colorés de qualité, en particulier la variété « griottes ».

Puech de la Suque et Monts de Faugères

 

   dcp_0342Dans la nappe du Mont-Peyroux, le Dévonien repose sur le Floien, à différents niveaux. Dans la Nappe de Pardailhan, c’est sur le Trémadocien. Dans la Nappe du Minervois, c’est sur le Cambrien série 3 voire le Cambrien inférieur. Il y a donc très distinctement une discordance angulaire générale, basculement préalable du bâti, qui témoigne d’événements antérieurs (calédoniens ?). Il n’y a que dans les écailles de Cabrières que le Dévonien repose en continuité sur le Silurien, qui sert de surface de glissement sur le socle.

Discordance angulaire (pont supérieur du Landeyran)

 


 

 

Domaine des nappes.

log_devonienColonne stratigraphique synthétique dans le domaine des nappes (Demange, 1997) dcp_0353Dévonien près de Vieussan

img_0348Lockhovien.

   Le Dévonien débute en discordance angulaire sur l’Ordovicien inférieur, en général par quelques mètres d’oolithes ferrugineuses. Puis survient une dizaine de mètres de quartzites massives qui se découpent dans le paysage (le « mur quartzeux » de Miquel). La série devient carbonatée, avec des calcaires dolomitiques sombres.

vallée du Landeyran

Praguien.

   Il débute par des dolomies noires, puis des dolomies et calcaires clairs. Ces niveaux sont en général pétris d’articles de crinoïdes.

Emsien.

   Calcaires noirs et marno-calcaire à « polypiers siliceux ».

   Tous ces termes qui constituent le Dévonien inférieur se reconnaissent assez bien dans le paysage par l’alternance des teintes claires et sombres.

dcp_0386vallée du Landeyran   img_4330Roquebrun

20150121_134423Eifélien et Givétien.

   Ils commencent par un niveau rouge repère, puis contiennent des calcaires clairs encrinites. La faune indique une plus grande profondeur que les formations précédentes, ce qui témoigne que la plateforme carbonatée commence sa subsidence.

Givétien à encrines (Puech de la Suque)

 

20150121_133558Frasnien.

   Le GSSP de l’étage Frasnien est près au Puech de la Suque, près du Mont-Peyroux. Le fossile index est le conodonte Ancyrodella rotundidiloba. Le Frasnien débute par des argilites avant de passer aux calcaires rosés. Il se termine par un niveau repère de calcaire noir, d’une extrême importance puisqu’il marque l’évènement « kellwasser » (Feist, 1977). Il marque la troisième plus importante crise biologie.

GSSP du Frasnien

Famménien.

   Le GSSP du Famménien est pris à la carrière de Coumiac, près de Cessenon sur Orb. Le véritable GSSP se situe dans la carrière supérieure. La carrière inférieure montre son prolongement direct, et en particulier une grande dalle contenant des milliers de goniatites. La carrière est une réserve géologique protégée. La Famménien commence par des calcaires noduleux rosés, faciès dit « griottes », dont les marbres sont de grande qualité. On passe ensuite à des calcaires blancs.

20150121_152059carrière inférieure de Coumiac 20150121_145058dalle à goniatites (Coumiac) dcp_0439faciès « griottes »

Page suivantearrow

Les commentaires sont clos.