Versant nord

   Le Versant nord est constitué d’un empilement d’écailles en disposition tectonique normale. Dans la partie orientale, il s’agit d’un empilement simple et régulier. Dans la partie occidentale, les écailles sont petites et nombreuses, rendant la lecture du terrain délicate. Nous décrirons la partie orientale.

Par ordre d’empilement des unités, du SE au NW :

  • Unité d’Avène-Mendic.
  • Unité de Mélagues.
  • Unité de Brusque.
  • Unité du Merdellou.
  • Unité supérieure. Il n’y a pas unanimité parmi les auteurs pour nommer cette dernière unité.

 


Unité d’Avène-Mendic.

img_0693   Cette unité présente parmi les terrains sédimentaires les plus anciens, et elle est très différente des autres unités du Versant nord. Elle représente sans doute un bloc de terrain à valeur de para-autochtone. L’unité a une forme en dôme, dont seule la retombée N est bien visible. Plus à l’Est, la ride de Lodève en constitue la retombée S.

Stratigraphie : la Formation de Grandmont est un ensemble de schistes et grès sombres. Elle est surmontée par la formation volcanosédimentaire de Rivernous. Ces deux formations sont supposée représenter le Néoprotérozoïque terminal et des événements à la limite Cambrien/Protérozoïque (Alvaro et al., 2014). Une plateforme carbonatée s’établit au Fortunien, avec au sommet le plus vieil assemblage fossilifère de la Montage noire (Devaere, 2013). Au cœur de l’unité se trouve un granite rose (granite du Mendic) qui perce la Formation de Grandmont. L’âge de ce granite prête à confusion : Protérozoïque ? Cambrien basal ? voire même Ordovicien ?

dcp_0104granite du Mendic (Séryès) dcp_0110Formation de Rivernous (la Rode basse)  

Unité de Mélagues.

dcp_0270   Cette unité présente des terrains directement corrélables avec les unités du Versant sud, en particulier la Nappe de Pardailhan (Thoral, 1935 ; Tormo, 2002), dont elle devait faire partie du même domaine paléogéographique. L’unité a une disposition globalement monoclinale vers la NW, mais présente quand même des structures internes (anticlinal de Boissezon-Mélagues, synclinal perché de Fau-Albès).

Stratigraphie : la Formation de Marcory est constituée d’un ensemble de schistes et de grès sur 800 m (Cambrien étage 3). Elle est suivie sans alternance par la Formation de Lastours, avec aussi 800 m d’épaisseur, qui représente une plateforme carbonatée (Cambrien étage 4). L’ennoiement de la plateforme à partir du Cambrien moyen donne la classique Formation de Coulouma (Tormo, 2002), puis les Formations de Ferrals, la Gardie et du Val d’Homs, très voisines du Versant sud (Cohen & Tormo, 2006). Au Trémadocien moyen, on distingue clairement quatre barres de quartzites, regroupées dans la Formation de Cabot (Cohen & Tormo, 2008). Le Trémadocien supérieur est représenté par la Formation de Saint-Chinian et un lambeau de la Formation de la Maurerie (Tormo et al., 2014).

img_0695synclinal de Fau-Albès img_1518Ordovicien inférieur près de Canac

dcp_0471contact avec l’unité de Brusque (La Mouline)


Unité de Brusque.

   L’unité a une disposition globalement synclinale (Donnot & Guérangué, 1978), à cœur de Cambrien moyen et avec le Cambrien inférieur sur le pourtour.

Stratigraphie : elle présente quelques lambeaux de la Formation de Marcory (Puech du Lyon) puis la Formation de Pardailhan et ses alternances. La Formation de Lastours est essentiellement calcaire. Latéralement, ces calcaires cèdent la place à des schistes noirs,  ce qui indique le passage de la plateforme carbonatée vers un milieu plus distal et euxinique. Des termes volcaniques acides font leur apparition dans le Cambrien inférieur (Alvaro et al., 2014).

dcp_0162Unité de Brusque, et au loin Unité du Merdellou
img_1522Plo de Canac

Unité du Merdellou.

   Cette unité se présente globalement comme un anticlinal. Elle reprend les termes de l’Unité de Brusque, donc elle devait constituer le prolongement plus distal.

 


img_0775Unité supérieure.

   Il n’y a pas d’unanimité parmi les auteurs pour désigner cette unité, nous la qualifierons de « supérieure » dans l’ordre d’empilement.

Stratigraphie : l’unité présente un Cambrien inférieur carbonaté, avec des passées phosphatées (Brian, 1980). Le Cambrien moyen est schisteux et indifférencié. L’Ordovicien inférieur affleure près de Murasson, c’est le seul endroit avec l’Unité de Mélagues. La grande particularité de cette unité est la présence de Silurien autour de Murasson. L’unité est surmontée par la Nappe de Saint-Salvi de Carcavès, ce qui marque le contact entre la Montagne noire et les nappes cristallines de l’Albigeois. Ce contact se matérialise très bien près de Murasson, par un talus de 2 m de haut (photo).

 

Page suivantearrow

 

Les commentaires sont clos.